Maréma NDIAYE : « Diomaye FAYE et Ousmane Sonko n’ont jamais rien demandé à l’Etat, la loi d’amnistie sonne comme une solution pour l’Etat d’effacer des manquements…

Invitée de la rédaction de louxewtey.com, Maréma NDIAYE, coordinatrice départementale des femmes de Ex-Pastef, Coordinatrice adjointe communication de Diomaye Président du département de Thiès et par ailleurs 1ere adjointe au maire de la ville de Thiès s’est entretenue longuement avec les journalistes de la rédaction pour revenir sur les faits saillants de l’actualité. Entre autres sujets, dont elle s’est prononcée, Elle s’est prononcée sur l’actualité brûlante qui secoue le pays notamment la libération de Diomaye et Sonko, la loi d’amnistie, l’organisation de la prochaine élection mais également le déroulement de la campagne de la coalition Diomaye Président au niveau du département de Thiès.

Dans cet entretien, la 1ere adjointe au maire à la ville de Thiès est revenue sur l’honneur que lui a fait le maire de la ville de Thiès Babacar DIOP pour présider la dernière session ordinaire tenue par la ville de Thiès. En effet, elle a magnifié le geste hautement symbolique du maire qui estime-t-elle n’en est pas à sa première et en veut pour preuve son soutien indéfectible aux femmes du conseil municipal. Elle est par ailleurs revenue sur les projets phares de la mairie de ville avec notamment la réhabilitation de l’éclairage public du réseau Thiès 4-4-44, qui à l’en croire éclaire les rues et ruelles de la ville avec le système LED, ce qui dénote de la volonté de la mairie de s’adapter aux innovations technologiques mais participe également à la sécurisation de ville « qui dit lumière par de diminution des risques d’agression car l’électrification est un moyen de dissuasion des malfrats », se réjoui-t-elle.

Les libérations de Ousmane Sonko et du candidat Bassirou Diomaye Diakhar Faye ne sont pas pour la déplaire même si elle pense « même s’ils n’étaient pas libérés, au soir du 24 mars, c’est le peuple qui allait exprimer sa voix et Diomaye allait quitter la prison du Cap Manuel pour aller faire sa passation de pouvoir avec le président Macky SALL », se réconforte-t-elle. Elle pense en outre, « l’Etat a beau user des subterfuges, le peuple par contre déjà a choisi la coalition Diomaye président pour changer son quotidien » avant d’ajouter « ces vagues de jeunes qui empruntent les pirogues de fortunes pour aller en Europe, c’est parce qu’ils n’ont plus espoir dans ce pays car les ressources sont détenues par un groupuscule de personnes se disant de l’élite alors que la coalition Diomaye président prône pour une meilleure répartition des biens, une transparence dans la gestion des deniers publics. Le Sénégal a besoin d’une alternance générationnelle pour face aux défis majeurs qui nous guette », rappelle-t-elle.

Mme Ndiaye d’insister sur l’engouement et l’adhésion populaire des jeunes à la coalition « ce sont les jeunes qui veulent ce changement, allant des jeunes Jakartamen, aux sénégalais lambda passant par les diplômés chômeurs. Ce sont eux qui portent ce projet et qui nous encouragent à aller de l’avant car il est motivant de les voir marcher et suivre notre caravane tout au long de la journée. C’est parce qu’ils savent que c’est la coalition Diomaye Président qui peut leur offrir cette vie dont ils cherchent mais aussi les femmes qui à longueur de journée travaillent d’arrache-pied pour joindre les deux bouts ce sont eux qui porte notre projet et nous font espérer qu’au soir du 24 mars 2024 notre candidat finira définitivement par remporter l’élection.

Elle a par ailleurs lancé un appel à toute la population à un  vote citoyen pour élire le candidat qui prendra en charge les préoccupations de la population et qui les garantira un mieux-vivre « et ce candidat n’est autre que Bassirou Diomaye Faye…», conclue-t-elle.

Aïda FALL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *