PORTRAIT de Bassirou Diomaye Faye candidat de la Coalition Diomaye président

Né en 1980 à Ndiaganiao (région de Thiès,) il y a 40ans, il a commencé son parcours éducatif à la mission catholique et au CEM de Ndiaganiao, avant de poursuivre ses études au Lycée Demba de Mbour où il a décroché son baccalauréat en 2000.  Titulaire d’une maitrise de droit en 2004, Bassirou Diomaye Faye est diplômé de l’école nationale d’administratif (ENA).

En 2007, il rejoint la Direction générale des impôts et domaines. C’est là qu’il rencontre Ousmane Sonko. Sa carrière professionnelle l’a vue occuper divers postes au sein de l’administratif fiscal sénégalaise, notamment au Centre des Professions libérales, au centre de la grande entreprise, et à la Brigades des vérifications, avant de devenir chef du bureau des contentieux à la Direction de la législation et de la coopération. Sa carrière politique démarre en 2014, lorsque le parti des patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) est créé. Il en devient le secrétaire général en octobre 2022. Arrêté le 14 avril 2023 puis placé sous mandat de dépôt le 18 avril et inculpé des chefs d’outrage à magistrat, diffamation et actes de nature à compromettre laa paix publique pour avoir critiqué la façon dont la justice traitait les dossiers relatifs à Ousmane Sonko à la suite de la publication d’un post sur les réseaux sociaux où il critiquait le comportement de certains magistrats. Passé 11 mois en prison pour diffamation et diffusions de fausse nouvelles, il a été libéré en même temps que son leader Ousmane Sonko, incarcéré depuis juillet 2023

Leur libération fait suite à la promulgation de la loi d’amnistie adoptée par l’Assemblée nationale portant sur « tous les fais susceptibles de revêtir la qualification d’infraction criminelle ou correctionnelle, commis entre février 2021 et le 25 février 2024. Agée de 43 ans Bassirou Diomaye Faye lieutenant d’Ousmane Sonko dont la candidature a été invalidée, a été désigné comme candidat de substitution par Ousmane Sonko lui-même

Le 20 janvier, le conseil constitutionnel sénégalais publie la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle et Sonko n y figure pas, Diomaye Faye étant le candidat par défaut du Pastef est maintenu. Le candidat de l’opposions qui était en détention provisoire, a bénéficié de la loi d’amnistie  votée par le parlement mercredi le 6 mars 2024. Bassirou Diomaye Faye est entrain de battre campagne au côté des siens pour espérer remporter l’élection présidentielle du 24 mars  prochain.

AÏDA FALL        

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *