Apres la sortie de Ousmane Sonko au grand au grand théâtre la nouvelle opposition critique

Le président du mouvement  » Gueum sa bopp », Bougane Gueye Dany a réagi à la sortie du Président de Pastef, lors de sa conférence publique, ce dimanche 9 juin 2024 sur l’esplanade du Grand Théâtre. Selon Bougane Gueye Dany,  » Ousmane Sonko doit comprendre que la communication de conquête repose sur des promesses, mais l’exercice du pouvoir exige des actes rapides et concrets. Les sénégalais attendent encore la baisse des prix des denrées, l’emploi des jeunes et la relance de notre économie. Les goorgorlous restent préoccupés par la vie chère et la quête du mouton par ces temps durs », a soutenu le candidat recalé à la présidentielle. Le patron du groupe D-Média n’a pas apprécié, la communication du Président du parti les Patriotes Africains pour le travail, l’éthique et la fraternité, à l’endroit de la presse. « Quant à tes menaces envers les journalistes, c’est pitoyable. Cette presse t’a tiré des griffes de Macky Sall en Mars 2021. Aujourd’hui tu veux la liquider ? C’est peine perdue », regrette Bougane Guèye.
Ce dernier rappelle au chef du gouvernement ses promesses de campagne. « Les VAR continueront de te rappeler tes promesses et tes prises de positions, toutes oubliées au lendemain de ta victoire…
Sawaay, les priorités ne sont pas au Grand Théâtre.
Reewmi dafa Diomaye me dit-on, moytoul mou faye ci Say loxo », fait-il savoir dans un message sur sa page Facebook.

Dans la foulée, la réaction de Anta Babacar Ngom, candidate malheureuse de l’élection présidentielle 2024 et présidente du mouvement ARC ne s’est pas fait attendre.

«J’ai suivi avec une grande attention la conférence politique de M. Ousmane Sonko, président du Pastef. Quelle désillusion ! Si l’opposition et la majorité des Sénégalais sont restées aussi discrètes depuis votre élection, c’est qu’elles vous observent, mais surtout qu’elles vous accordent le temps nécessaire pour mettre le pays au travail », souligne-t-elle. Pour la seule femme candidate à l’élection présidentielle de 2024, « L’heure n’est pas à la politique, encore moins à cette politique politicienne qui privilégie les discours et les promesses plutôt que les actes concrets. Vous serez jugés sur vos résultats, et non sur une propagande populiste ou des invectives», a dit la présidente de l’Alternative pour une relève citoyenne (Arc). Anta Babacar de rappeler au leader qu’il n’est plus opposant : «Vous êtes désormais Premier ministre. Vous avez remporté l’élection présidentielle. Que vous le croyiez ou non, vous êtes maintenant au pouvoir ! Mettez donc le Sénégal au travail et faites moins de politique, au risque de remettre notre pays entre les mains de politiciens qui nous ont pris en otage ces dernières années. Actions speak louder than words ! Le temps des discours est révolu ! Mettez-vous au travail!», a-t-elle écrit sur sa page facebokk.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *