Le président Goïta à Kayes : Dans l’attente d’une visite historique

La Cité des rails se prépare activement pour réserver un accueil très chaleureux au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta qui est attendu ce dimanche 23 juillet 2023 pour poser des actes qui seront gravés dans les annales de l’histoire de la Région de Kayes.

Cette visite est très attendue par la population locale qui se mobilise pour rendre belle la ville. Des actions de salubrité ont été initiées par la mairie de la Commune urbaine de Kayes. Les différents axes routiers sont en train d’être réparés. Les travaux consistent à boucher les nids de poule. Des feux tricolores ont été installés ou renforcés au niveau de certains carrefours de la ville. Certains édifices publics ont reçu une nouvelle couche de peinture.

Les deux ponts et les principales artères de la ville de Kayes sont ornés de drapeaux tricolores (vert, jaune, rouge), d’affiches à l’effigie du président Goïta et de banderoles de soutien à la Transition. «Bienvenue à son Excellence Assimi Goïta à Kayes. Kayes soutient la Transition pour la refondation du Mali», peut-on lire sur un panneau publicitaire au carrefour du pont de Kayes N’Di. D’autres livrent des messages de remerciement adressés au président Assimi Goïta, pour la relance du train voyageur et la construction d’un second lycée public à Kayes. Les messages et spots publicitaires relayés par les médias et sur les réseaux sociaux, donnent déjà un avant-goût de l’arrivée de la délégation présidentielle.

Lors de la conférence de presse tenue le 4 juillet dernier, le gouverneur de la Région de Kayes, le colonel Moussa Soumaré, a expliqué que cette visite présidentielle sera marquée par la relance officielle du trafic ferroviaire, la pose de la 1ère pierre du Lycée public de Kayes N’Di et le 1er coup de pioche des travaux de reconstruction de la route Kayes-Sandaré. Le programme prévoit également une rencontre avec les légitimités traditionnelles au gouvernorat de Kayes, un repas de corps au camp militaire Mamadou Lamine Dramé.

Mais le clou de l’événement sera le meeting qui se tiendra au stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes. Dans ce complexe sportif de Kayes, le colonel Assimi Goïta s’adressera aux populations et donnera le coup d’envoi de la finale de la coupe qui porte son nom. Ce meeting sera retransmis en direct par l’Office de radio et télévision du Mali (ORTM).

DE NOMBREUSES ATTENTES- «Le président Assimi Goïta fera certainement des annonces lors de son séjour à Kayes. De ce fait, nous devons nous mobiliser et sortir de façon spontanée pour lui réserver un accueil à hauteur de souhait. Faisons de cette visite un évènement historique», a déclaré le gouverneur Soumaré. Il précisera que la visite du président concerne la Région de Kayes et ses anciens cercles (les nouvelles régions de Nioro et de Kita). La relance du train voyageur qui relie Kayes à Bamako via Kita, et la reconstruction du tronçon Kayes-Sandaré (Cercle de Diéma) qui relève de la Région de Nioro en sont la principale cause.

Le conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur, Boikary Traoré, a insisté sur la mobilisation, en faisant allusion aux différentes visites du colonel Assimi Goïta à Ségou, Koutiala et Mopti. «Nous devons nous mobiliser pour donner du tonus à l’engagement des autorités de la Transition pour que le monde entier sache qu’elles bénéficient d’un soutien populaire. L’arrivée du président Goïta est une chance pour Kayes. J’étais à Koutiala lors de sa visite. L’accueil était exceptionnel et beaucoup de choses ont changé dans cette localité après son passage», a-t-il dit.

Le président du Réseau des communicateurs traditionnels (Recotrade), Oumar Kouyaté, a tenu à s’exprimer pour assurer les autorités de son soutien. «Le colonel Assimi Goïta est un patriote. On va bien l’accueillir. Il a libéré le peuple, en brisant les chaînes de l’esclavage», a-t-il souligné. «C’est un honneur, une chance, pour nous que le président soit là. Beaucoup de gens ignorent une chose : c’est le colonel Assimi Goïta qui a décidé de gérer le projet de création du lycée public de Kayes N’Di », a relevé Mahamadou Kéïta, directeur de l’Académie d’enseignement de Kayes. Il souhaite la création d’un lycée technique public et d’une université dans la région.

Quant au directeur régional des routes de Kayes, Moustapha Sissoko, il trouve que cette visite est d’une importance capitale. « On sait que de gros efforts ont été déployés par les plus hautes autorités du pays pour financer beaucoup d’activités sur fonds propres (Budget national), en dépit des contingences extérieures. C’est un grand effort qui est à saluer parce que le tronçon Kayes-Sandaré est sur un corridor très important pour l’approvisionnement du Mali en produits alimentaires, parmi tant d’autres. Plus de 50% de nos marchandises passent par cet axe (Dakar-Kayes-Diéma-Kolokani-Kati-Bamako) », a-t-il indiqué.

L’annonce de la visite du chef de l’État dans la Cité des rails a été bien accueillie par Mamadou Coulibaly, président du Conseil régional des organisations de la société civile. Selon lui, le programme de cette visite prend en compte beaucoup de grandes priorités de la région (le chemin de fer, la route et l’école). Néanmoins, Mamadou Coulibaly souhaite la construction d’un pont sur les fleuves Bafing et Bakoye à Bafoulabé, le bitumage de l’axe Kayes-Sadiola-Kéniéba.

Pour leur part, les femmes de la Cité des rails demandent des financements pour mener des activités génératrices de revenus et assurer leur autonomisation. Les jeunes, eux, aspirent à avoir de l’emploi et de fonds pour financer leurs projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *