Législatives en France: la gauche en quête d’un «nouveau front populaire»

Dans la soirée du 10 juin, le Parti socialiste, le Parti communiste, les écologistes et la France insoumises ont annoncé « des candidatures uniques » dans « chaque circonscription » au premier tour des législatives le 30 juin. Ils appellent également « à rejoindre les cortèges » syndicaux de ce week-end et à « manifester largement ». Arrivé en troisième position aux élections européennes sous l’étiquette PS-Place publique, le socialiste Raphaël Glucksmann propose que l’ancien secrétaire général de la CFDT Laurent Berger devienne Premier ministre en cas de victoire de la gauche aux législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet.

Le Parti socialiste, le Parti communiste, les écologistes et La France insoumise ont indiqué lundi soir vouloir « soutenir des candidatures uniques dès le premier tour » des élections législatives, dans un communiqué également signé par Place publique, ou Générations.

« Nous appelons à la constitution d’un nouveau front populaire rassemblant dans une forme inédite toutes les forces de gauche humanistes, syndicales, associatives et citoyennes » afin de « construire une alternative à Emmanuel Macron et combattre le projet raciste de l’extrême droite », écrivent les partis signataires.

Le Parti socialiste, le Parti communiste, les écologistes et La France insoumise ont appelé lundi à « rejoindre les cortèges » prévus ce week-end à l’appel de la CFDT, la CGT, l’UNSA, la FSU et Solidaires et à « manifester largement » avant les législatives anticipées.

Les partis de gauche, ainsi que Place publique et Génération.s, ont expliqué dans un communiqué commun vouloir « porter un programme de rupture » à travers un « nouveau front populaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *