Assemblée nationale : ce qui bloque le retour des anciens ministres

Certains anciens ministres qui avaient cédé leur siège de député pour rejoindre le dernier gouvernement sous Macky Sall espéraient retourner à l’Assemblée nationale à la fin du mandat de ce dernier. «Ils auraient même entrepris les démarches [en ce sens] en écrivant au président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop», révèle Les Échos.

Mais ils devront déchanter, d’après le journal. La même source rapporte que l’article 54 de la Constitution, qui stipule qu’un «député nommé membre du gouvernement ne peut siéger à l’Assemblée nationale pendant la durée de ses fonctions ministérielles», n’a pas été complété par la loi organique qui en fixe les modalités d’application.

«Il n’y a eu aucun suivi, ni le part du gouvernement, qui avait porté le projet de loi, encore moins par les députés, qui avaient la possibilité de faire une proposition de loi pour l’adoption de cette loi organique», signale l’ancien député et expert électoral Alioune Souaré.

Ainsi les députés nommés ministres dans le dernier gouvernement sous Macky Sall ont donc définitivement laissé leur siège à leurs suppléants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *