Sénégal: Jiitël Wareef rappelle au nouveau gouvernement les urgences de l’heure

Alhassane Niang le président du parti Djital wareel, le devoir en mouvement a fait face à la presse ce jeudi 30 mai pour se prononcer sur l’actualité du moment. L’homme qui a travaillé pendant plus de 17 bonnes années avec plusieurs pays pour des réformes institutionnelles notamment le remplacement de la cour d’assise par la chambre criminelle au Sénégal a également fait savoir qu’au delà des assises de la justice qui ont eu lieu ce 28 mai, il faudrait supprimer le ministère de la justice qu’il préfère à une haute juridiction qui participerait à l’indépendance des juges de siège des magistrats et de la justice. En rappelant que dans sa proposition, les juges de siège seront élus par les Sénégalais, ce qui contribuerait inéluctablement à leur indépendance et par la même occasion favorisera l’indépendance de la justice.

Parlant de la lancinante question de l’immigration clandestine Alhassane Niang estime que pour juguler le phénomène, il faut penser à une bonne politique industrielle qui doit être portée par une monnaie forte puisqu’à l’en croire sans une bonne industrialisation et une monnaie forte pour appuyer l’économie et la politique de l’État, le sujet de l’emploi des jeunes restera toujours une question à résoudre sur la table du conseil des ministres.

La problématique de la cherté de la vie a aussi été au rendez-vous des débats.mais le Président de Jiitël Wareef se veut clair, « Je ne suis pas pour la baisse des denrées de première nécessité, mais il faut augmenter le pouvoir d’achat des Sénégalais », déclare t-il.

Une Politique d’indexation des salaires pour régler la question de la cherté de la vie avec l’augmentation du pouvoir d’achat des Sénégalais afin de s’inscrire définitivement dans une logique de réduction des prix. Il a en outre parler de la spéculation foncière qui influe directement sur les prix exorbitant du loyer raison pour laquelle, il demande à aller dans une dynamique d’instaurer une bonne politique d’aménagement des territoires, avec la réforme du code de la décentralisation, afin prendre des mesures fortes allant dans le sens d’empêcher le bardage du foncier par les collectivités locales.

Pour lui, Thiès est une ville qui grandit elle a cependant besoin d’agrandir son espace c’est pourquoi il trouve pertinent la création de la nouvelle ville de Thiès par contre, «sa structuration doit obéir à un certains nombres de critères pour en faire bénéficier tous les Thiessois.», estime t-il.

Le consultant et spécialiste de la gouvernance publique et des réformes institutionnelles à en outre invité la presse à concevoir la pratique politique à travers une autre démarche d’où la mission importante des journalistes à être les sentinelles de la bonne gouvernance. C’est dans cette optique qu’il a appelé les acteurs de la presse à bien jouer leur rôle régalienne de stabilisateur soci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *