Accident de Koungheul : Khabane DIOUF, « la modernisation du secteur du transport est d’une impérieuse nécessité »

Khabane Diouf président du GIE keur Massar transport et responsable du syndicat professionnel public des routiers du Sénégal est monté au créneau pour fustiger et montrer son désarroi par rapport à l’accident de la route qui s’est produit sur la route national 1 à Mbadianène dans le département de Koungheul vers les coups de 19 heures. Au total 14 personnes ont perdu la vie et plus de 47 blessés ont été dénombrés après l’accident.

Khabane DIOUF se dit très touché par l’accident qui vient étoffer le bilan des victimes d’accident de la route au Sénégal déjà très lourd. « Je suis très ému  pour ce qui s’est passé hier sur la route de Koungheul, car l’année passée à cette même période nous tous ont été témoin sur le même axe, de l’accident qui faisait prés 40 morts et 95 blessés et si on revient aujourd’hui pour nous faire encore part d’un énième accident de la route, cela veut dire que l’on n’a pas appris du passé», regrette le président du GIE keur Massar transport.

Pour Khabane Diouf, les mesures prises par l’Etat du Sénégal pour contrecarrer les accidents de la route sont jusqu’ici inefficaces et obsolètes. Selon lui, les assises du transport sont inévitables afin de régler définitivement ce problème qui est en passe d’exterminer les fils de ce pays. A l’en croire, la mission régalienne de l’Etat est de réguler le transport et cette mission doit aller dans le sens de créer des routes de bonnes qualités mais également suffisamment larges pour abriter deux fois deux voies et faciliter ainsi la circulation des voitures dans les deux sens.

Le responsable du syndicat professionnel public des routiers du Sénégal a également plaidé pour le renouvellement du parc automobile, « au Sénégal, nous voyons des véhicules qui datent de 1960 et le nouveau gouvernement doit prendre des mesures fermes pour changer considérablement le visage du secteur du transport qui influe directement sur l’image du Sénégal », a-t-il fait savoir.

C’est fort de ce constat que Khabane DIOUF a rappelé au président de la République Bassirou Diomaye Faye toute la confiance que les acteurs du transport ont placé en lui pour une modernisation réelle du secteur du transport au grand bonheur des usagers de la route pour qu’enfin la politique zéro accident de la route soit une réalité au Sénégal.

Il a fini par exhorter les chauffeurs à plus de vigilance sur la route et à éviter les excès de vitesse, puisqu’à l’en croire, être chauffeur est une réelle responsabilité qui engage le transporteur à acheminer les passagers à bon port.

Aïda FALL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *