Bonne nouvelle : Ousmane Sonko ravale son mortal Kombat, son gatsa gatsa et son thiocki fin Par Moustapha Diakhaté

À l’occasion de la journée du « Set setal », Monsieur Ousmane Sonko a invité le landerneau politique à abandonner les invectives, les insultes et les accusations mensongères.

Curieusement, c’est ce même Sonko qui a lancé le catéchisme totalitaire avec son corollaire de la dictature de la pensée unique

Au Sénégal, s’est propagé, avec la vermine Pastef, un nouvel œcuménisme, qui a pour nom la pensée unique à laquelle tout le monde est forcé d’adhérer.

Le constat est unanime. Avec le Pastef, le débat n’est pas possible dans notre pays. Pour un oui ou un nom, on se fait insulter par des hordes d’énergumènes, d’insulteurs, des petits esprits spécialistes des raccourcis simplistes et des amalgames les plus fantaisistes.

C’est un paradoxe pour un pays qui revendique le statut de la plus vieille démocratie africaine et qui a constitutionnalisé la liberté d’expression.

Ousmane Sonko et les nouveaux dj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *