Fête du 1er mai, l’intersyndicale de l’ICS a égrené un cahier de doléances

L’intersyndicale des ICS s’est réunie ce lundi 1er mai pour sacrifier à la traditionnelle fête des travailleurs. Une occasion pour les travailleurs d’égrener un cahier de doléances afin de parler de leur plateforme revendicative qui leur a poussé à appeler la direction des ICS au dialogue autour de cette plateforme afin de permettre aux travailleurs d’avoir un meilleur pouvoir d’achat.

Même si Assane NDIAYE, le délégué syndical affirme une négociation tripartite avec la direction, l’intersyndicale et qui abouti à un accord même s’il note quelques manquements dans le processus de l’élaboration de ces revendications. Il ajoute que ces manquements doivent être résolus au plus vite sinon ils feront le nécessaire pour le faire appliquer de gré ou de force.

Ainsi, le délégué syndical d’affirmer que l’intersyndicale n’exclut pas de paralyser le système si leur motivation salariale n’est pas revue à la hausse «nous sommes une entreprise patriote et travailleuse, donc nous ne comprenons pas pourquoi le conseil d’administration ne veut pas s’occuper de l’amélioration des conditions de travail et augmenter le pouvoir d’achat des travailleurs des ICS», fait-il savoir.

Cheikh Tidiane DIENE, secrétaire général adjoint d’ajouter, «Nous exigeons aussi un rapport du bilan social qui pourrait mettre en exergue les pathologies et accidents de travail dont les travailleurs ont fait les frais» a-t-il ajouté. Avant de regretter le manque de clarté dans la gestion des dossiers sociaux des travailleurs. raison pour laquelle il a exigé de l’Etat un arbitrage de ces manquements et de mettre en place une loi sur la responsabilité sociétale d’entreprises RSE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *