Retour sur les gaz lacrymogènes lancés au siège du PRP : «Au prix de nos vies, nous allons défendre le Sénégal», Malick Gackou

Le président du Grand parti (Gp), candidat déclaré à la présidentielle du 25 février 2024, se dit déterminé à «défendre la démocratie». Même s’il faisait partie des leaders de la coalition Yewwi askan wi (Yaw) qui ont été soumis à des torrents de gaz lacrymogènes, alors qu’ils tentaient de rallier le siège du Parti républicain pour le progrès (PRP) pour organiser une conférence de presse. Malick Gackou, membre de la conférence des leaders de Yaw, estime que «cette situation est insoutenable au Sénégal, qui est censé être un pays démocratique. On nous a trouvé sur place, pour nous gazer avec des journalistes».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *