Tougouny, le mouvement EN AVANT porté sur les fonts baptismaux, Papa Biram CISS, son président décline ses ambitions

Le village de Tougouny, dans la commune de pout a été le point de convergence des jeunes ce dimanche 09 juillet 2023 pour assister à la cérémonie officielle de lancement du mouvement EN AVANT.

Papa Biram CISS, le président du mouvement EN AVANT,  a pu compter sur toutes les forces vives de la localité venues lui prêter main-forte l’accompagner à traduire sa vision politique en actes.

Ainsi, le leader de EN AVANT de nous peindre un tableau sombre de la situation du pays qui si l’on n’y prend pas garde pourrait aboutir à des situations désastreuses avec « l’existence d’une profonde rupture, d’un important fossé qui se creuse de jour en jour, entre les acteurs de la vie politique et nos dignes concitoyens. En effet, il suffit d’interroger le citoyen « lambda », le sénégalais de l’intérieur, pour qu’il s’empresse de manifester son désintérêt et son découragement, face à une situation caractérisée par des tares de plus en plus marquées qui gangrènent gravement les conditions de vie des braves sénégalais », a-t-il-déclaré.

Poursuivant, Monsieur CISS a montré toute son amertume face à l’attitude des politiques qui à l’en croire, « désabuse en permanence le peuple qui voit ses ambitions légitimes trahies à la fin de chaque mandature. » a-t-il fait savoir avant d’ajouter, « les mêmes équipes qui l’ont déçu repassent grâce à la mobilisation « monnayée » de leurs partisans inconditionnels. On assiste alors, passif, à la disparition du principe de sanction en fin de mandature et ce, au grand dam du vaillant peuple souverain » s’est-il désolé.

C’est dans cette optique que l’homme a présenté le mouvement En Avant comme « une nouvelle force politique transnationale, et qui fonde le substrat de son action sur les valeurs morales et éthiques qui ont toujours constitué, depuis l’aube des temps, l’ancrage des vertus phares du peuple sénégalais : « le Jom, le Kersa, le Ngor, le Fuula, le Fayla, nango liggéy téy jaamu Yalla » a-t-il fièrement cité.

Il nourrit par ailleurs l’espoir que, « grâce à Dieu, les efforts qui seront fournis par les militants de la cause juste auront pour résultat un Sénégal rebâti autour des nobles idéaux de droiture, d’équité et de transparence dans la gestion de toutes les affaires de la cité » a-t’il-fini par souhaiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *